Lecture Commune #1 : Hunter X Hunter T.1

Hellow there !

Comment allez-vous chers lectrices et lecteurs ? Aujourd’hui, avec le collectif Mangasuki, je suis ravi de vous présenter un nouveau type de chronique : La Lecture Commune ! Derrière ce nom se cache un simple principe : chaque membre de Mangasuki (Nekotalife, Xander, Allandryll et moi-même) va chroniquer le premier tome d’un manga choisi au préalable, de façon à aborder sous toutes les coutures le titre en question. Vous pouvez trouver leur article sur les liens ci-dessous :

Chronique de Nekotalife

Chronique de Xander

Chronique d’Allandryll

Pour commencer cette nouvelle rubrique les loulous, nous allons aborder un Shonen pour le moins connu : Hunter X Hunter !

Hunter X Hunter est un manga de type Shonen que Yoshihiro Togashi a mis sur pieds en 1998. Shueisha est l’éditeur au Japon, tandis que Kana est la maison d’édition en charge du titre en France. Le titre compte actuellement 33 tomes en France et 34 au Japon. Sur ces mots, il est temps d’accompagner Gon, notre joyeux héros !

Hunter X Hunter T.1


Informations relatives à Hunter X Hunter :

Scénariste : Yoshihiro Togashi

Dessinateur : Yoshihiro Togashi

Catégorie : Shonen

Genres : Fantastique, Action, Aventure, Comédie

Éditeur au Japon / en France : Shueisha / Kana

Nombre de tomes : 34

Série terminée : Non

Prix : 6,85€

Synopsis :

Gon est un jeune garçon qui souhaite retrouver son père qui est « hunter ». Pour cela, il décide de participer au concours pour devenir hunter. Ce concours est très prisé et seuls les meilleurs arrivent au bout. Seulement, ce concours est réputé très dur. Il est déjà arrivé qu’il n’y ait aucun gagnant. Ce concours a lieu une fois par an. De nombreuses personnes de tous les pays viennent y participer. Le problème c’est que tous ceux qui veulent devenir hunter n’ont pas de sains projets. Beaucoup font ça pour le pouvoir ou l’argent !


Avis sur Hunter X Hunter T.1 :

J’ai connu ce Shonen par le biais de l’adaptation animée, tout d’abord celle de 1998 car les épisodes passaient à la télévision le Samedi avant que j’aille au collège/lycée (ça ne me rajeunit pas du tout T-T), puis celle de 2011 qui est tout de même plus jolie (les progrès faits sont d’ailleurs bluffants, quand on a vu la première version). Qu’est-ce qui fait donc la force d’Hunter X Hunter ?

 

Résumé :

Notre histoire commence sur l’Île de la Baleine, sur laquelle nous faisons la connaissance de notre héros, Gon, venant de pêcher un bien gros poisson que seuls les bras les plus robustes pouvaient remonter (et encore, à condition de s’y prendre à plusieurs). Il rapporta la nouvelle à Mito, sa tante, qui lui avait promis de le laisser passer l’examen de HUNTER (personne prête à risquer sa vie pour mettre la main sur des biens ou objets précieux très difficiles à obtenir, de façon à devenir riche et/ou puissant) si il parvenait à ramener le Maître de l’Etang, l’étrange poisson que le jeune garçon a remonté.

Gon

Ne pouvant revenir sur sa promesse, Mito accepte et Gon s’atèle à préparer le dur voyage qui l’attend. On apprend que par le passé, Gon a été sauvé par Kaito, un HUNTER de passage sur l’Île de la Baleine, et que Gon est le fils de Jin, l’un des plus puissants HUNTER qu’il existe, et que Kaito est son disciple. Selon lui, la plus dure épreuve d’un HUNTER est de pouvoir localiser et retrouver Jin, ce qui motiva Gon à devenir HUNTER à son tour, de manière à pouvoir rencontrer son père.

C’est ainsi que Gon quitta son village pour aller prendre la mer et rejoindre le continent où se passera l’examen de HUNTER. Sur le bateau les faisant quitter l’île, nous faisons alors la rencontre de Léolio et de Kurapika, chacun ayant ses propres raisons de devenir HUNTER ; l’un désire acquérir monts et merveilles et devenir riche, tandis que l’autre aimerait utiliser les facilités en terme de moyens et d’informations pour venger la mort de son clan. Ces deux étranges personnages ne s’appréciant pas spécialement, ils arrivent tout de même à calmer leurs tensions lorsqu’ils sauvèrent Gon de la noyade (ce dernier sauvant lui-même un matelot en train de tomber à l’eau…). Le voyage en bateau étant déjà une épreuve préliminaire de l’examen de HUNTER, nos 3 héros parvinrent à convaincre le capitaine du bateau qui les fit descendre au port le plus proche du centre d’examen. Sur les derniers conseils de ce dernier, Gon, Kurapika et Léolio se dirigent tous trois vers l’indice qui leur permettra d’atteindre l’examen de HUNTER, mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

 

Scénario et personnages :

C’est sans difficulté que je me suis replongé dans ce trépidant Shonen qu’est Hunter X Hunter, que ce soit par le caractère des différents personnages que par la trame en elle-même. Par où commencer…?

On peut très bien discuter des héros que nous suivrons dans ce manga. Notre héros s’appelle Gon Freecss, il s’agit d’un (très) jeune garçon de 11 et presque 12 ans. Il vivait à l’écart de l’agitation du monde urbain, sur l’Île de la Baleine, un véritable nid de végétation et d’animaux relativement belliqueux. Depuis son plus jeune âge, il a pu s’entraîner au combat ainsi qu’aux méthodes de survie en milieu hostile, tels que la chasse, la pêche, ou encore des connaissances en botanique et en météorologie. C’est alors ce qui fait la particularité du jeune homme : vivant reclus du reste du monde, sa naïveté très prononcée lui fait penser qu’il est loin d’être fort en raison de son jeune âge, alors qu’il est en réalité bien plus fort que la majorité des adultes qu’il va croiser pendant son voyage jusqu’à l’examen de HUNTER. Ainsi, beaucoup de ses faits et gestes lui paraîtront anodins, alors que ces derniers auront évidemment bien plus d’impact qu’il ne l’imagine (ce qui entraînera évidemment beaucoup de scènes drôles). Gon est également très attachant, car en plus de son innocence due à son jeune âge, il est très gentil et est à l’écoute de ses compagnons de voyage, notamment ceux que l’on croisera dès le chapitre 2 : Léolio et Kurapika.

Léolio Paradinaito est un homme franc et direct qui fera la connaissance de Gon et Kurapika lors de leur voyage en bateau vers le centre d’examen. Bien qu’il puisse paraître suffisamment âgé pour conserver un minimum son calme, c’est le personnage principal qui aura tendance à partir au quart de tour dés que quelque chose le tracasse ou l’agace. De plus, il est le moins puissant des 3 lorsqu’on en vient aux mains ! Il souhaite devenir HUNTER pour gagner beaucoup d’argent, cependant ce n’est pas pour son propre compte en banque ; en effet, Léolio le survolté fait part de sa troublante expérience passée, donnant alors une image bien plus sympathique et vraie de sa personne, plutôt que celle du pire avare au monde.

Ses motivations lui sont propres, car celles de Kurapika Kurata sont bien moins enthousiasmantes. Bien qu’il possède une grande part de mystère, le jeune homme fait vite part de son objectif : venger sa tribu, attaquée et tuée par la Brigade Fantôme, un puissant groupe de bandits. Bien que sage, garder son contrôle lorsqu’il s’agit de parler de la tribu Kurata (notamment le massacre dont il a été témoin) est une bien grande épreuve, ce qui a failli lui valoir un combat à mort avec Léolio.

Néanmoins, le malentendu se dissipe bien vite et les deux hommes remarquèrent que leur querelle n’avait pas lieu d’être. Ainsi, les regards noirs et le comportement parfois méprisable dont ils faisaient l’étalage l’un envers l’autre laissent place à la convivialité (et plus tard ce qui pourra être assimilé à de l’amitié). Une fois la séance houleuse entre nos 2 personnages passée, les menaces laissent place aux boutades, qui est un des aspects principaux du manga. Outre le fait que Gon est assez naïf en raison de son jeune âge, la relation entre Léolio et Kurapika ne laissera personne de marbre, de par les piques qu’ils ne cesseront de se lancer au cours de leurs aventures. En effet, Kurapika aura tendance à être irrité par le manque de sang-froid de Léolio qui ne cesse de s’énerver dés que l’occasion se présente, lui donnant l’impression d’avoir à surveiller en permanence ses coéquipiers de fortune.

Léolio & Kurapika

 

Les autres personnages que l’on rencontrera, aussi bien les juges de l’examen que les autres candidats ont tout autant leur place que nos héros, et c’est en commençant par Kirua, que l’on ne manquera pas de trouver à la fois mystérieux et dangereux ; il a le même âge que Gon, et semble doté également de redoutables capacités physiques, tout en ayant l’air d’être plus mature que Gon : est-ce un futur allié ou un ennemi bien dissimulé ?

Du moins, le véritable premier adversaire dont il faudra se méfier est Hisoka, alias le Magicien. En plus de son look extravagant, il n’hésite pas à blesser voir éliminer candidats et monstres sans poser la moindre question : le genre de personne à ne pas croiser, ni irriter.

Hisoka

 

Le casting des personnages est vraiment étoffé, et le bestiaire en est tout autant : quitte à créer son propre univers, autant en profiter pour y insérer les créatures que l’on veut ! C’est alors qu’on croisera des ratons-renards, des crapauds géants « gobeurs » d’hommes, des corbeaux crieurs, les singes-hommes, ou des Ségamé (sorte de tortue géante sur laquelle poussent des fraises). Pour le coup, ces bestioles sont assez originales, et pour le moins redoutables, qu’on n’aimerait pour la plupart pas croiser au cours de nos virées en forêt.

On n’a pas beaucoup parlé du scénario, mais comme vous pourrez vous en douter, ce dernier se trouve être un classique du genre, à savoir un jeune héros qui devra passer de nombreuses épreuves, aussi bien physiques que psychologiques, pour retrouver les traces d’une personne qui lui est chère (ici, son père Jin). On passe néanmoins sur le classique du héros faiblard qui devra se forger une force physique et mentale à partir de zéro, car Gon est déjà très robuste et dispose de connaissances solides grâce à sa vie presque sauvage sur l’Île de la Baleine. Cependant, c’est avec les tomes et le temps qu’il prendra en expérience et devra prendre en maturité, qui est son principal point faible. Par son personnage ainsi que des épreuves qui attiseront la curiosité, Hunter X Hunter dispose d’une histoire certes classique, mais qui marche. Les quelques mystères soulevés dans ce premier tome donnent facilement envie de lire la suite !

 

Dessins et illustrations :

Pour aller de but en blanc, Hunter X Hunter est un Shonen qui n’a pas trop mal vieilli. Les proportions de certains personnages (surtout au début du tome) peuvent surprendre, mais c’est en avançant dans la lecture que ces derniers s’affinent. En tout cas, dans la globalité, les dessins restent vraiment très légers. Cela se ressent notamment dans les scènes de combats, où une case ne mettra souvent qu’en relief l’action et l’environnement sera presque entièrement laissé de côté. Néanmoins, les affrontements sont fluides et l’essentiel des informations y est, bien que ce premier tome n’en comporte pas beaucoup.

Du côté des décors et du bestiaire, l’auteur laisse place à son imagination pour mettre en place son univers. On pensera notamment dès la première page à l’Île de la Baleine, qui… hmmm… ressemble à une baleine ? Classique, mais tape à l’œil ! Bien que l’on sache que les paysages ne sont pas au centre du manga, on prend plaisir à admirer certains décors travaillés, notamment la jungle sur l’Île de la Baleine que j’ai trouvé bien dessinée.

Île de la Baleine

 

Edition :

L’édition proposée par Kana est tout à fait honorable, à travers une traduction fidèle et un tome facile à prendre en main.


Hunter X Hunter est un classique du Shonen que je conseille vivement de découvrir si ce n’est pas déjà fait. L’univers vraiment à part proposé par ce manga ainsi que les personnages haut en couleur (façon de parler bien évidemment huhu) font passer un excellent moment de lecture.

Voilà ce que j’avais à dire sur Hunter X Hunter les loulous, j’espère que cet avis vous aura plu ! N’hésitez surtout pas à aller voir l’avis de mes camarades sur ce Shonen comme j’ai pu vous le dire en début d’article, et on se revoit très vite pour le 40ème numéro du blog, et donc une chronique spéciale ! Portez-vous bien les amis !

Publicités

10 réflexions sur “Lecture Commune #1 : Hunter X Hunter T.1

  1. Neko 2 août 2017 / 20 08 08 08088

    Un beau petit avis Thib’ ! Ravie de voir que tu as réussi à être dans les temps malgré les déboires qu’il y a eu ^o^

    Ce premier tome a l’air de t’avoir bien plû en tout cas 🙂 La suite devrait également te plaire alors ! Hm… Y a un perso’ que tu as un peu plus apprécié dans ce volume ou ils sont tous égaux ? 8D

    Aimé par 1 personne

    • Thiboutsu 2 août 2017 / 20 08 58 08588

      Ce n’était pas non plus de gros imprévus, mais c’est clair que ça aurait pu être prêt plus tôt ! :’)

      La série est vraiment plaisante, j’avais adoré l’anime, mais le manga est au moins au même niveau (ce qui inquiète Porte-Feuille-dono évidemment :/), je ne lirai pas tout dans l’immédiat, mais je vais étaler ma lecture des 11 tomes que je possède du coup ^^. Hmmm le perso’ qui ressort le plus selon moi reste Hisoka ! Je ne l’aime pas particulièrement mais je trouve son style adapté à son état d’esprit qui peut sembler légèrement… Déplacé/dérangé xD. Qu’en est-il de ton côté ? :p

      Aimé par 1 personne

      • Neko 3 août 2017 / 12 12 45 08458

        Ahaha, même petits ça restent des imprévus xD

        Je peux déjà dire paix à l’âme de porte-feuille-dono ? J’espère que tu n’iras pas franco dans l’achat dans tomes xD Tu as de la lecture en tout cas et c’est déjà pas mal 🙂

        Hm… C’est plus un duo en soit vu que j’adore Kurapika (à peine xD) et que j’apprécie énormément Hisoka également. Ce sont les deux perso’ qu’ai toujours le plus apprécié dans Hunter x Hunter et il semblerait que ça n’a pas changé 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Thiboutsu 3 août 2017 / 22 10 32 08328

          Haha faut dire qu’il a une certaine prestance Hisoka, je ne suis pas étonné que tu l’apprécies aussi. ^^

          J’ai déjà trop de séries où il me manque des tomes, HxH attendra que les autres soient rattrapés : à la queue, comme à la boucherie ! :’)

          J'aime

  2. Xander 3 août 2017 / 11 11 52 08528

    Et ben tu as été dans les temps mais de justesse ^^ Bon après, j’ai cru comprendre que tu as fait une bonne affaire, donc ça valait le coup d’attendre^^

    Il va falloir lire (et acheter, au secours^^) les tomes suivants, et surtout percer le mystère majeur sur Kurapika. Est-un homme ou une femme ? xD

    Aimé par 1 personne

    • Thiboutsu 9 août 2017 / 14 02 28 08288

      Je pense que la suite ne nous révélera pas plus que ça le genre de Kurapika (car l’auteur a l’air de vouloir maintenir le malentendu et le suspens jusqu’au bout, le fourbe xD). Mais je ferai extrêmement attention aux scènes où Kurapika apparaîtra, c’est une certitude ! :’)

      Pour le coup c’était effectivement un très bon achat, réception tardive mais zéro regret. =)

      Aimé par 1 personne

      • Xander 9 août 2017 / 15 03 33 08338

        Haha pareil, je vais être très attentif ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s