Le Chant des Souliers Rouges T.3

Hellow there !

Comment allez-vous chers lectrices et lecteurs en ce Lundi ? Avez-vous passé un bon Week-End ? Je poste cet article avant de prendre mes fonctions pour mon nouveau poste. Une nouvelle expérience en perspective, j’espère que je me plairai dans ce que je ferai !

Sinon, aujourd’hui on se met à jour dans un Seinen très poétique : Le Chant des Souliers Rouges, avec le tome 3 qu’Anita et Kazé m’ont envoyé et que je remercie grandement ! Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’avis de Xander à ce sujet si vous avez besoin d’un deuxième aperçu. En piste les amis !

Le Chant des Souliers Rouges T.3

Date de sortie : 20 Septembre 2017

Prix : 6,79€

Chronique des volumes précédents :

Le Chant des Souliers Rouges T1   Le Chant des Souliers Rouges T.2

Synopsis :

Deux lycéens mal dans leur peau. L’un gêné par son embonpoint et sa timidité, l’autre, par sa voix rauque.

Tsubura, souffre-douleur de la classe et Hana, le grand taciturne que tout indiffère, forment désormais une petite bande avec Kimitaka. Mais leur lien d’amitié naissant reste fragile.

En partageant les cours de flamenco de leur ami, ils trouveront peut-être, eux-aussi, le moyen de s’épanouir…


Avis sur Le Chant des Souliers Rouges T.3 :

Le synopsis de ce tome est intéressant car il met en avant les deux premiers amis que Kimitaka s’est fait au lycée : Tsubura et Hana. Très transparents dans le volume précédent, les deux jeunes gens devraient revenir sur le devant de la scène. Vers quoi va nous orienter ce nouveau tome ?

 

Résumé :

Le semestre se poursuit pour le groupe de flamenco du collège que Kimitaka et Tsubura ont décidé de rejoindre pour aider Takashi et ses amis. De ce fait, il est difficile de concilier les préparatifs de la fête du collège et les révisions. Pour la représentation du groupe de flamenco, il manque un chanteur, ce qui fait penser à Kimitaka et Tsubura qu’Hana était dans une chorale lorsqu’il était plus jeune, et s’accordent alors à lui demander un coup de main pour dépanner leurs amis du collège. Malheureusement, ce dernier refuse, à cause de ce qui lui est arrivé par le passé. Lorsqu’il a été félicité par le lycée et les élèves lorsqu’il a aidé la police dans la rue plus tôt dans la journée, il perd connaissance sous le choc.

Depuis cet incident, la classe apprend qu’Hana était très doué en chant au collège, mais que depuis qu’un certain incident s’est produit, le fait d’être au centre de l’attention le tétanise. Cette nouvelle intéresse Yamada, un élève de la classe peu scrupuleux et qui n’apprécie pas du tout Hana. Yamada s’en prend même à Tsubura, qui a tendance à défendre Hana lorsque leur « camarade » de classe l’ennuie. Pour ne plus impliquer ses amis, l’ancien chanteur décide de s’en éloigner, ce qui fait réfléchir Kimitaka et Tsubura sur ce qu’ils devraient faire pour l’aider…

 

Scénario et personnages :

Il s’agit donc ici d’un volume un peu particulier car notre histoire s’éloigne quelque peu de la danse et de Kimitaka que nous suivions depuis le début. En effet, le projecteur se dirige aujourd’hui sur ses deux amis de lycée, Tsubura et Hana, qui devront faire face à des difficultés évidentes à cause de leurs compagnons de classe. En parlant de mise en avant, on pense inévitablement à Hana qui, à cause d’un problème survenu par le passé (très bien retranscrit d’ailleurs), a tendance à se cacher du regard des autres et à se faire le plus discret possible. Tsubura a également une grande part de présence car ce dernier va penser avant tout à son amitié avec Hana pour le protéger des brimades dont il est victime, avant d’être à son tour au centre des insultes. C’est un tome très difficile émotionnellement, car on plaint facilement Hana et Tsubura, qui sont de loin, avec Kimitaka, les plus « humains » de la classe, ces derniers pensant avant tout au bien des autres plutôt que de les critiquer ouvertement. L’un à cause de son passé, l’autre à cause de son physique, les deux jeunes hommes font face ensemble à la discrimination et la méchanceté gratuite qu’éprouvent les élèves à leur égard. Malgré tout cela, il y a quelques petits déboires qui sont tournés de façon assez drôle qui permettent d’alléger un peu le manga, permettant de sourire par moments (surtout que certains ne manqueront pas de rappeler notre jeunesse).

Les maths

De par le fait que Kimitaka est relativement absent du tome, quand on arrive à la fin de ce volume, il y a comme une impression de vide. Ce n’est pas une sensation que j’ai ressenti au cours de ma lecture car la qualité d’écriture ne laisse pas de place à l’ennui, mais lorsqu’on arrive dans les dernières pages, je me suis demandé « Est-ce que j’ai croisé Madame Morino,  la grand-mère de Takashi ? A-t-on vu à un moment Takara, la fille qui partage une promesse avec Kimitaka ? ». De plus, on a très peu vu, par l’absence de Kimitaka, son grand-père ainsi que sa mère, bien qu’ils fassent quelques apparitions remarquées (et drôles au passage). L’auteure en a également profité pour présenter d’autres personnages bien qu’on ne connaisse pas leur nom. Je n’en dis pas plus car ils ont une importance plus loin dans cet opus, mais on pourrait être amenés à les recroiser, et je trouve que par rapport aux personnages principaux, ils peuvent apporter une valeur supplémentaire à l’intrigue.

Le troisième tome du Chant des Souliers Rouges est plus une approche de l’amitié que partage le trio Kimitaka/Tsubura/Hana qu’une véritable avancée scénaristique, cependant ce volume reste très bien raconté et montre tout de même les progrès du groupe quant à la pratique du flamenco.

 

Dessins et illustrations :

Dans ce tome 3, on retrouvera, comme dans le volume précédent, quelques scènes de danse. Bien qu’elles soient courtes, elles sont très facilement appréciables. De plus, certains dessins, un personnage par exemple, sont parfois imbriqués dans la case suivante de façon transparente, ce qui rajoute une touche de poésie.

Les personnages sont toujours aussi représentatifs. On exprime facilement un sentiment devant l’expression d’un personnage en particulier. J’ai très facilement détesté Yamada quand il s’en prenait à Hana par exemple. De même, on prend facilement en pitié notre trio lorsque les gens leurs rendent la vie dure.

Kimitaka

 

Edition :

Kazé propose à nouveau un beau tome, travaillé et soigné. J’ai bien aimé l’anecdote de Sahara-sensei à la fin du tome, qui a écrit une parodie sur Kimitaka, et a été jusqu’à la traduire en espagnol pour que ça corresponde au style de la danse.


Une fois n’est pas coutume : Le Chant des Souliers Rouges ne s’essouffle pas et parvient à tenir en haleine le lecteur jusqu’au bout. Bien que l’intrigue ne progresse que très peu par rapport aux volumes précédents, ce tome 3 reste fort intéressant et renforce notre intérêt envers les personnages de Hana et Tsubura. Les dessins sont toujours aussi bien réalisés, et la poésie s’invite une fois de plus dans ce manga mélancolique.

Voilà ce que je peux vous dire sur ce troisième tome du Chant des Souliers Rouges les loulous, j’espère avoir parlé correctement de cet ouvrage. Le tome 4 sort courant du mois prochain, et ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a pas mal de choses qui arrivent en Novembre et dont j’ai envie de parler sur le blog. Je ne vous en dis pas plus, car sur certains titres, je ne suis actuellement moi-même pas plus avancé que vous !
Sur ce, je vous souhaite bon courage pour cette nouvelle semaine (si vous n’êtes pas en vacances), et on se retrouve demain pour un titre que nous n’avions pas vu depuis longtemps sur le blog !

P.S. Pensez à acheter des bonbons en allant faire vos courses cette semaine, n’oubliez pas que vous allez avoir de la visite devant chez vous !

Publicités

7 réflexions sur “Le Chant des Souliers Rouges T.3

    • Thiboutsu 23 octobre 2017 / 23 11 11 101110

      Ouip, et sans difficulté, tellement c’est bien orchestré !

      Le tome 4 arrive dans quelques semaines déjà, j’ai hâte, surtout qu’on est déjà à la moitié de ce beau récit !

      Aimé par 1 personne

      • Xander 23 octobre 2017 / 23 11 12 101210

        Oui, hélas il n’y aura que 6 tomes 😢

        J'aime

  1. Neko 3 novembre 2017 / 21 09 23 112311

    Tu enchaînes pas mal dans les séries ces derniers temps quand j’y pense ^^
    Heureusement que dans la plupart des cas, ça s’enchaîne sans difficulté !

    Aimé par 1 personne

    • Thiboutsu 5 novembre 2017 / 12 12 47 114711

      Oui ! Mais ça va, début Novembre est un peu plus clément. J’ai prévu d’autres titres pour étoffer le catalogue, ça permettra de se changer les idées un petit peu. :p

      Tant que le rythme est tenu, tout va bien !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s